décembre 16, 2018

Le plan de dératisation, de désinsectisation et de désinfection à Villebon-sur-Yvette

Dans le cadre de tout plan de dératisation et de désinsectisation, nous appliquons également un plan de désinfection, plan inhérent à tout programme de traitement des organismes nuisibles. En effet, la désinfection représente l’étape finale ou parallèle suivant la dératisation et la désinsectisation car les nuisibles contribuent à la prolifération de microbes et de bactéries, entre autres, qui contaminent les humains. Des mesures de contrôle et de prévention  sont donc mises en place afin de diminuer leurs niveaux à un niveau acceptable selon les normes.

Dératisation

La dératisation comprend des plans de traitement qui sont adaptés à chaque situation pour éradiquer et / ou éloigner les rongeurs.

Désinfection

La désinfection a pour but d’assainir les environnements ou les microbes, les germes ou les champignons ont dépassé un seuil défini.

Désinsectisation

La désinsectisation comprend des plans de traitement dont le but est d’éloigner, de réduire ou d’éradiquer des colonies d’insectes rampant et volants.

Les environnements nécessitant une désinfection en Essonne

La désinfection peut être définie comme l’élimination des organismes vivants (microorganismes pathogènes) pouvant causer des maladies. En la traitant, l’infection est évitée et l’hygiène environnementale d’une installation est rétablie. Les moyens  nécessaires à la désinfection de l’environnement sont des désinfectants.
Nous effectuons toutes sortes de contrôles et d’analyses pour prévenir et éliminer les risques pour la santé. Dans le même temps, nous offrons le service adéquat de contrôle des problèmes causés par les microorganismes pathogènes (bactéries, virus, champignons, etc.), tout en évitons également leur présence  et leur propagation dans des endroits particulièrement sensibles en raison des activités qui s’y déroulent.

Contrôle de l’hygiène de l’environnement

La présence de micro – organismes pathogènes dans des environnements intérieurs, au-dessus de certains seuils définis par la loi, représente un risque potentiel pour la santé des personnes. Afin d’éviter une telle situation, il est nécessaire de mettre en place des mesures de prévention et de contrôle visant à réduire le taux microbien à des niveaux considérés comme plus sûrs. La désinfection doit toujours se faire suite au nettoyage de l’installation en question, sauf s’il y a une contre-indication spécifique. En règle générale, la désinfection ne doit être effectuée que dans les cas où le programme de nettoyage est insuffisant pour maîtriser les risques.

De plus, lorsque la désinfection est reconnue comme nécessaire, la priorité doit être donnée aux méthodes physiques (chaleur, rayonnement, etc.) sur l’utilisation de substances physico – chimiques (ionisation, ozone, etc.) et de produits chimiques.

Les environnements les plus concernés

Lles environnements où les aliments sont stockés, servis ou distribués, comme par exemple toute la chaîne de production et de distribution de l’industrie alimentaire, sont les plus touchés. Les hôpitaux et autres centres de santé, notamment les salles d’opération, sont également des établissements particulièrement sensibles. En outre, les pharmacies, les maisons de retraite, les hôtels, les restaurants et le secteur agricole, entre autres, constituent un élément essentiel des installations dans lesquelles le contrôle l’hygiène de l’environnement suscite une surveillance constante.

Avant tout, il faut garder à l’esprit que la désinfection de l’environnement est le complément indispensable d’un bon système de nettoyage. Nous devons donc nous assurer que le développement des germes et des bactéries n’est pas favorisé par un mauvais nettoyage. Cependant, les désinfectants ayant peu d’effet résiduel, il est donc nécessaire d’exécuter un plan de désinfection avec des examens périodiques dans les emplacements critiques. En outre, en fonction du niveau de risque dans chaque emplacement, la périodicité appropriée sera établie. Par conséquent, certaines des surfaces ou espaces qui doivent être inclus dans ce plan sont les suivants: douches et vestiaires, toilettes et salles de bains, salles à manger, gymnases, spas et piscines, etc.

Le plan de désinfection 91

Lors de l’exécution d’un plan de désinfection, un diagnostic de la situation doit d’abord être réalisé, lequel recueille toutes les informations préalables nécessaires. En complément de l’évaluation des conditions sanitaires et hygiéniques, le degré existant de contamination et ses risques devraient être déterminés dans le cadre d’un programme de prélèvement spécifique.
Ensuite, l’interprétation des résultats de prélèvement sera effectuée via l’analyse de la situation. De plus, dans le contexte de données et d’informations précédemment recueillies, il convient de déterminer si le taux microbien se situe dans des limites acceptables ou non. Le cas échéant, des micro-organismes spécifiques doivent être identifiés.
Le diagnostic de la situation devra également être modifié dans un document dans lequel seront rassemblées les données mentionnées et qui servira de base à l’établissement du programme d’action. Dans le même temps, il convient de prendre en compte les mesures suivantes dans le programme d’action : mesures préventives (hygiéniques et structurelles) et mesures de contrôle (physiques, biologiques et chimiques). Enfin, le plan de désinfection doit être complété par l’évaluation et le contrôle du programme d’action, étape cruciale qui définira si le plan fonctionne ou si d’autres modifications sont nécessaires.