novembre 20, 2018

Nouvelle stratégie anti-nuisible à Rungis en hiver

Les approches saisonnières de la lutte anti- nuisible peuvent prévoir les invasions qui se produisent par temps froid. Alors que l’été se termine et que l’hiver approche, les responsables de la lutte contre les nuisibles à Rungis  doivent changer d’orientation et de stratégie dans le but d’empêcher les insectes et les rongeurs de pénétrer dans les habitations et les locaux commerciaux.
Il existe effectivement des différences saisonnières de parasites dans les climats tempérés. Plusieurs espèces de nuisibles connues pour rechercher chaleur et nourriture l’automne sont à prévoir à la fin de l’été. Plusieurs de ces parasites envahissent les structures à la recherche d’un lieu où passer l’hiver.

Les organismes nuisibles qui peuvent apparaitre chez vous  à l’approche de l’automne :
  • Rongeurs, y compris les mulots
  • Scarabées
  • Punaises
  • Coléoptères à grains
  • Coccinelles asiatiques multicolores
  • Mouches

Les nuisibles du Val-de-Marne de la fin de l’été

Vous ne verrez généralement ces envahisseurs qu’occasionnellement, et lorsque vous les voyez, il n’y en a généralement qu’un ou deux au début.  Ces envahisseurs saisonniers sont des rongeurs, des insectes ou des arthropodes que l’on trouve généralement à l’extérieur mais qui se frayent parfois un chemin à l’intérieur, cherchant un abri à cause des conditions climatiques défavorables. Les nuisibles  tels que les cafards, les rongeurs et les insectes en général vivront et se reproduiront dans votre domicile ou votre établissement, car ils ne peuvent rester à l’extérieur à cause du froid et des pluies auxquels ils survivent rarement bien et donc se reproduisent à l’intérieur. Ces comportements sont assez faciles à prédire et à prévenir.
Ces parasites sont une source de préoccupation car ils sont vecteurs de graves maladies et ce n’est certainement pas ce que vous désirez.

Des mesures importantes de prévention

Ne pas permettre à ces nuisibles de pénétrer dans votre foyer ou votre local commercial  signifie prendre des mesures de prévention pour comprendre et annuler les choses qui les attirent et leur permettent d’entrer, assurant la prévision, la prévention – et la protection de votre famille, de votre personnel et de votre réputation.

La prévention

Alors, qu’est-ce qui attire ces organismes nuisibles en automne et en hiver à proximité de votre installation – et que pouvez-vous faire à ce sujet?

La lumière – Certains nuisibles sont attirés par la lumière. Ainsi, l’éclairage, en particulier les lumières blanches, placé sur le bâtiment près des fenêtres ou des portes peut attirer les nuisibles vers les points d’entrée.

Les couvre-sols- En raison de sa forte rétention d’humidité et de ses propriétés organiques, le couvre-sol placé directement autour du périmètre de votre habitation peut être un gros problème. En outre, les amas de feuilles dans les gouttières ou sur le sol et les broussailles accumulées peuvent tous être très attractifs pour les insectes et autres parasites nuisibles à cause de l’humidité qui se développent.

L’humidité –  De nombreux nuisibles occasionnels ont besoin de beaucoup d’humidité. Ils sont donc attirés par les zones humides ou par l’eau stagnante.

La benne à ordures –  Les bennes à ordures sont des lieux de reproduction et d’alimentation pour une grande majorité de nuisibles qui y trouvent de la nourriture, surtout si celle-ci n’est pas fermée.

Les points d’entrée – Une fois attirés à l’intérieur, ils pénètrent par les espaces des portes et des fenêtres, ainsi que par des fissures et des trous dans la fondation ou la façade.

Les comportements en entreprise – les employés peuvent laisser un certain nombre de substances attractives, y compris des zones de restauration en plein air qui ne sont pas propres – légumes du jardin cultivés sur place apportés pour être partagés (qui peuvent introduire et attirer les insectes lorsqu’ils sont laissés dehors dans la salle à manger ou dans la salle de pause).

Une protection avec une lutte intégrée 94

Si, malgré vos tentatives prédictives et préventives, les organismes nuisibles se manifestent autour ou dans votre habitation ou local, il existe des méthodes de contrôle qui peuvent les aider à ne pas s’aventurer davantage chez vous. La première considération devrait toujours être une approche intégrée de la lutte anti-nuisible 94. En utilisant, si possible, des mesures biologiques, physiques ou mécaniques. Ce n’est qu’après avoir examiné chacun de ces premiers éléments que des moyens chimiques devraient être utilisés. La meilleure méthode de contrôle variera d’un endroit à l’autre en fonction de divers facteurs de décision. Va-t-on appliquer une approche à base de pesticides pour lutter contre les éventuels maladies des nuisibles ou bien le risque des pesticides est plus important que le risque des nuisibles? C’est le dilemme de votre dératiseur Rungis.