98% de clients satisfaits, intervention dans l'heure, devis gratuit

novembre 26, 2018

Identifier une infestation de nuisibles à L’Île-Saint-Denis

Si une infestation est détectée dès le début, les dommages causés jusque-là ne sont généralement que minimes et les mesures nécessaires de dératisation à L’Île-Saint-Denis pour la combattre seront plus simples et plus rentables, car dans la plupart des cas, le traitement de certaines parties les plus touchées sera suffisant. La détection des organismes nuisibles est donc un élément central de la lutte anti- nuisibles intégrée.
Pour une détection précoce des organismes nuisibles, on commencera d’abord par une inspection visuelle. Dès que l’on aura visualisé les nids et les endroits les plus fréquentes par les rats, les souris, les cafards et les araignées, on passera à la mise en place de divers pièges (par exemple des pièges collants ou des pièges à phéromone), méthode utilisée pour le suivi de la détection précoce des parasites.
Dans la détection précoce des organismes nuisibles, différentes méthodes de mesure sont également utilisées. Ceci détermine les valeurs de température, d’humidité et de CO2.

Inspection visuelle

L’inspection visuelle peut détecter la présence des organismes nuisibles et leurs traces.

Suivi

Des systèmes de suivi appropriés permettent de surveiller les zones à risque et la présence  d’organismes nuisibles peut être détectée à un stade précoce.

Lutte anti-nuisible intégrée

La détection précoce des organismes nuisibles est un élément important de la lutte anti-nuisible intégrée.

Inspection visuelle

Des inspections visuelles pour une identification correcte
Les systèmes d’identification conçus individuellement facilitent la gestion des nuisibles dans les habitations privées et les entreprises, mais même le meilleur système ne peut pas remplacer un contrôle visuel régulier. En plus de la surveillance, la lutte antiparasitaire effectue des inspections visuelles supplémentaires dans le cadre d’un suivi programmé.

Systèmes de suivi de la lutte anti-nuisible 

Pour éviter une infestation de parasites et dans le but de minimiser les risques associés, nous utilisons un monitoring spécifique prenant en compte les dangers. Afin d’installer nos systèmes de surveillance de manière judicieuse et efficace, nous nous adaptons à vos exigences individuelles et aux conditions de votre appartement, maison ou entreprise. Assisté par ordinateur, toutes les mesures que nous avons installées sont suivies et documentées de manière à ce que tout soit vérifié.

Lutte anti-nuisible intégrée

La lutte anti-nuisible comprend l’utilisation réfléchie de techniques physiques, chimiques et biologiques et sur la combinaison appropriée de ces méthodes. C’est ce qui constitue la spécificité de la lutte intégrée, à savoir, des moyens et des méthodes combinés et adaptés spécifiquement à la surface concernée et à l’infestation précise, tout en tenant compte de l’environnement.

Méthodes de lutte contre les nuisibles

La lutte physique
Les méthodes de lutte et de contrôle physique des nuisibles sont basées sur les lois de la physique. La destruction des insectes nuisibles se fait par le froid, la chaleur, le  rayonnement le piégeage.

La lutte biologique
Dans le contexte de la lutte biologique, les organismes vivants sont utilisés contre les parasites. En règle générale, on utilise les ennemis naturels des parasites. Les chats pour tuer rats et souris en sont un exemple classique, mais il en existe beaucoup d’autres.
Cependant, la lutte biologique contre les nuisibles n’est pas totalement exempte de problèmes. D’une part, elle doit être appliquée au début de l’infestation, de sorte que les organismes utiles impliqués puissent encore réduire la quantité d’organismes nuisibles. D’autre part, cela passe aussi par les bienfaits et les excréments de ceux-ci pour contaminer. De plus, cette forme de contrôle ne conduit pas à une destruction immédiate des parasites.

La lutte biotechnologique
La biotechnologie se concentre sur l’imitation des processus biologiques naturels et les utilise pour lutter contre les organismes nuisibles. Les pièges à phéromones et autres attractifs sont un exemple classique de méthodes biotechnologiques. Bien que le nombre d’organismes nuisibles puisse être réduit, cela ne suffit pas, car un nombre élevé d’organismes nuisibles nécessite une combinaison avec d’autres méthodes. La biotechnologie est principalement utilisée pour la surveillance dans le cadre du processus de détection.

Lutte chimique contre les ravageurs

Dans la lutte chimique contre les parasites, on utilise des éléments de lutte à action fongicide, insecticide et rodenticides, ainsi que des gaz biocides. En principe, il est possible de traiter les endroits infestés eux-mêmes ou les locaux vides. Si des mesures de contrôle des produits chimiques sont utilisées, les temps d’exposition et les temps d’attente prescrits après le traitement doivent être scrupuleusement respectés.