décembre 30, 2018

Les nuisibles dans les immeubles d’habitation (collectif)

Les immeubles collectifs sont difficiles à traiter car ils offrent aux organismes nuisibles un accès facile à la nourriture, à l’eau, aux abris et l’avantage supplémentaire de murs adjacents et d’installations partagées. S’il y a une chose sur laquelle nous nous en conviendrons tous est que dans le secteur de la lutte contre les nuisibles, la tâche est plutôt longue et complexe pour une dératisation Luzarches.
Si les ressources deviennent rares dans un appartement, les parasites tels que les souris, les cafards et les punaises de lit peuvent facilement se déplacer d’un appartement à un autre. En fait, les ressources dont ils ont besoin sont quasiment inépuisables.

Le défi de la prévention dans les immeubles du 95

Cela représente un défi unique pour les gestionnaires d’immeubles d’appartements car il devient de plus en plus crucial de se soucier des résidents et de les informer correctement à ce sujet. Pour réussir dans la lutte anti-nuisible dans un immeuble, voici quelques exemples pratiques :

  1. Enrôlez tout le personnel disponible pour atteindre vos objectifs. Si vous êtes responsable d’un petit immeuble, vous devrez peut-être communiquer avec le responsable ou le responsable de la maintenance. Dans un complexe plus vaste, cependant, plusieurs personnes peuvent remplir ces rôles. La première étape de la mise en œuvre d’un programme de lutte intégrée contre les nuisibles réussi, quelle que soit la taille de l’effectif, consiste à mettre tous les résidents, locataires comme propriétaires, sur la même longueur d’onde.
  2. Impliquez les résidents – Cela peut sembler la partie la plus difficile du plan, mais elle est indispensable. En fin de compte, leur participation est absolument essentielle à la réussite du plan de dératisation 95. Les insectes nuisibles tels que les cafards et les rongeurs se développent dans des environnements sales et encombrés. Éduquer les résidents sur les moyens de prévention des nuisibles est une étape clé du programme de lutte intégrée contre les parasites de votre immeuble. En théorie, il faudrait que tous les résidents participent aux efforts de prévention des parasites.
  3. Satisfaire les attentes. Une fois le personnel et les résidents formés, imposez des inspections à intervalles réguliers afin de permettre à l’entreprise de dératisation 95 choisie de pénétrer physiquement dans chaque unité au moins deux fois par an. Il vont se mettre à la recherche d’organismes nuisibles réels; des signes d’organismes nuisibles tels que les déjections, les marques de frottement ou de rongement; des conditions structurelles propices à leur présence, telles que des trous ou des espaces autour des installations extérieures, des fenêtres et des portes; ou des conditions internes telles que le désordre, le manque de propreté ou la conservation inadéquate des aliments.

Le nuisible n° 1 des immeubles collectifs Val d’Oise

L’un des plus gros casse-têtes concernant les appartements et l’un des plus grands risques pour la santé des personnes est la blatte, l’espèce la plus répandue dans les immeubles d’habitation. Elles sont connues pour propager un certain nombre de maladies, affectant parfois gravement la santé et le bien-être des résidents – E. coli, Salmonella et typhus. Les blattes sont également connues pour provoquer des réactions allergiques chez les enfants ou aggraver les symptômes de l’asthme.
Les blattes se trouvent généralement près de sources d’humidité et de nourriture (derrière les éviers, dans les placards, sous les équipements de cuisine).

Que doivent faire les résidents pour prévenir les cafards dans leurs appartements?

  • Scellez tous les aliments dans des récipients en plastique ou en verre et en hauteur.
  • Essuyez et séchez régulièrement toutes les surfaces de la cuisine.
  • Jetez les boîtes en carton et le papier (prisés par les cafards).
  • Lavez et rangez la vaisselle immédiatement après utilisation.
  • Éliminer le désordre.
  • Signalez immédiatement tout problème d’humidité.
  • Signalez immédiatement tout signe de présence ou de suspicion de cafards. Les signes incluent:
  • Les déjections, qui ressemblent à du marc de café, le long du dessus des portes ou des fissures / crevasses.
  • Les œufs, qui sont foncés, brun rougeâtre et sont généralement près de la nourriture et de l’eau, ou de caisses d’œufs vides.
  • Une odeur de moisi inexpliquée.

Une maison saine est une maison sèche, propre, ventilée, bien entretenue et sans nuisibles.